info

Klavdij Sluban ‘Habiter l’exil’

© Klavdij Sluban

© Klavdij Sluban

Du 6 novembre 2014 au 1er mars 2015 à la Maison de Victor Hugo, 6 place des Vosges à Paris. Dans le cadre du Mois de la Photo 2014 et en collaboration avec le Guernsey Photography Festival. More info : maisonsvictorhugo.paris.fr

En 2013, Klavdij Sluban séjourne à Guernesey et photographie Hauteville House, maison d’exil de Victor Hugo. Cette demeure, donnée à la Ville de Paris en 1927 par les héritiers du poète, est partie intégrante du musée. Aménagée, décorée par Victor Hugo qui, avec toute sa fantaisie et sa poésie, y a projeté son univers mental, Hauteville House a tout de suite fasciné et attiré le regard des photographes.

A son tour, Klavdij Sluban s’est attaché à en percer les mystères, à en capter les atmosphères dans les impalpables variations de la lumière, à saisir l’esprit du lieu à travers l’empreinte que le temps laisse sur les objets. Il n’a pas cherché à en donner un reportage documentaire et descriptif, exhaustif et systématique. Tout au contraire, il se laisse guider par la vie actuelle de la maison, par la présence des guides, pour venir au plus près de cet espace poétique. Photographe de l’ailleurs attiré par les lieux ténébreux et insolites, séduit par les lumières entre chien et loup, Klavdij Sluban nous offre une vision inédite et contemporaine de la maison et révèle de qu’elle recèle d’inaperçu, toujours renouvelé, entre le « sombre obscur » et le « clair-obscur » selon ses propres termes.

Klavdij Sluban lui-même traduit ainsi son expérience :
« A peine débarqué de l’archipel des Kerguelen – sa désolation, son vent, ses manchots – sur le départ vers l’Amérique centrale – ses jeunes désœuvrés, ses gangs, ses prisons – l’étape dans les îles anglo-normandes se présentait comme une station intermédiaire. L’idée de visiter Hauteville House, la maison de Victor Hugo durant ses quinze années d’exil à Guernesey, était bien là, depuis longtemps. D’autres ont précédé. La datcha de Tchekhov à Yalta ou bien l’appartement communautaire d’Akhmatova à Saint-Pétersbourg. L’esprit du lieu, lorsqu’il est respecté, induit alors cette rencontre intime avec l’écrivain qui pourrait ne s’être absenté/e que le temps d’un thé dans la chambre avoisinante.
De l’évidente nécessité de plonger en cet antre suintant la douleur, la résidence d’artiste sur toute une année s’est imposée. Hors saison, la maison fermée au public devient ouverte aux fantômes. Espace de vie et espace littéraire s’enchevêtrent en une prouesse de design intérieur minutieusement orchestrée par le génie du lieu qui laisse au visiteur juste assez d’espace… pour y poser son regard. » (Klavdij Sluban)

Klavdij Sluban est un photographe français d’origine slovène, né à Paris en 1963. Sluban mène une œuvre personnelle rigoureuse et cohérente, ce qui en fait un des photographes-auteurs majeurs de sa génération. Souvent empreints de références littéraires, ses nombreux voyages photographiques se situent en marge de l’actualité chaude et immédiate.

Photographer(s):

,

You Might Also Like

No comments yet.

Leave a Reply

Powered by WordPress. Designed by Studio Negativo